Il sort de la boite juste de sa boite… Le Guimbal Air Cross de chez Gudsen rejoint la famille GH Panasonic !

Un petit tour sur le site du constructeur permet de faire la mise à jour du firmware guimbal et télécommande… (voir tuto de Karim Yatrib sur FB)

Ensuite il reste à équilibrer le Guimbal avec un boitier pour pouvoir faire l’auto calibration (Vidéo explicative sur FB). Cette autocalibration nécessite de pouvoir tourner sur 360° sur chaque axes. Comme cela n’était pas possible avec le GH5 j’ai fait un équilibrage avec le GH4 puis auto calibration : le guimbal étant sous tension, appuyer sur le joystick puis trois fois sur le bouton mise en marche. la procédure démarre et dure quelques dizaines de secondes.

Installé ensuite le GH5 et l’équilibrer. Il suffit de faire après cela une procédure qui auto-règle les PID en fonction du poids. Le guimbal étant sous tension,  appuie sur le joystick puis une seule fois sur le bouton mise en marche (la procédure dure quelques secondes)

J’ai aussi installé l’application sur le téléphone qui permet d’ajuster différents paramètre sur le Guimbal. Pas de problème particulier si ce n’est que la commande « valide un choix » est écrite en chinois. C’est l’inscription qui est située au dessus à droite :-).

Utilisation de la fausse batterie (plus léger et grande autonomie) et le câble qui permet de déclencher l’enregistrement.

Premières impressions

Maj des firmwares simple et rapide. Procédure auto-calibration fonctionne bien mais passer pas mal de temps pour essayer le la faire avec le GH5 et pas trouvé de solution même sans objectif. Avec le GH4 aucune difficulté.

L’équilibrage du boitier sur le Guimbal est très rapide (voir tuto de Karim Yatrib sur Youtube). Pas plus de 5 minutes quand on part de zéro et inférieur à la minute quant on remet en place le boitier. Le trépied est indispensable pour être efficace dans cet équilibrage.

A l’utilisation je trouve une grosse amélioration par rapport à mon premier Guimbal (Came Mini 2015) pour le GH4. Le mouvement vertical durant la marche est beaucoup moins visible (plus facile de le limiter). La commande permettant de déclencher l’enregistrement est un vrai plus. Il est facile de modifier des réglages sur le boitier sans provoquer de décrochage des moteurs. En mode 3 (trois axes vérouillés) il est possible de régler l’orientation des moteurs en manuel.

Pour terminer juste un petit truc pour basculer le guimbal tête en bas !

Quand le guimbal est opérationnel en mode classique, maintenir l’axe Pitchs avec la main droite (pour les droitiers 🙂 ) puis avec la main gauche effectuer une rotation rapide (axe Roll) de la poignée dans le sens des aiguilles d’une montre. Faire attention que le boitier n’accroche pas par exemple avec l’écran ouvert.

 



Voir la première vidéo de test juste pour vérifier que tout est OK



2ème vidéo de test