Déjà 15 jours que nous sillonnons l’extrême nord du Laos avec notre pick-up. C’est une région très montagneuse et il y a beaucoup de villages ethniques : Hmong, Akha, Kmu, Lenten, Yao, Thaï Lü, …

Nous sommes en pleine période de récoltes. Celle du maïs se termine et celle du riz à commencé dans beaucoup d’endroits.

Concernant le riz on trouve deux types de plantations : les rizières en terrasse dans le creux des vallées et le riz de montagne sur les pentes abruptes.

La récolte dans les rizières est relativement facile si l’on supporte de rester plié en deux 10 heures dans la journée ! Les tiges sont coupées à mi-hauteur et laissées sur place. Plus tard elle seront regroupées pour être vannées.
Pour le riz de montagne c’est une autre histoire ! Pas de parties plates mais juste des pentes vertigineuses. Nous sommes admiratifs de ces femmes et de ces hommes qui escaladent les montagnes pour ramener les lourds fardeaux de la précieuse céréale.

Les paysans commencent leur journée vers 6h et la terminent vers 16h. A cette heure on commence de les voir cheminer le long des pistes pour regagner les villages. Plusieurs fois nous aurons l’occasion d’en embarquer à l’arrière du pick-up pour les reconduire chez eux. Il n’est pas rare que les champs soient à plus d’une heure de marche du village ! A partir de 17h c’est l’heure de la toilette… Et il y a foule autour des points d’eau.

Quand nous visitons les villages dans la journée il ne reste souvent que les personnes les plus âgées et les enfants. Nous avons l’impression, dans ces montagnes que les enfants sont encore plus nombreux que chez les laos des plaines.

Souvent les plus petits ont peur de nous… Peut-être ma barbe et nos cheveux blancs !

Les plus grands forment vite un attroupement autour de nous. Les photos avec la tablette font toujours beaucoup d’effets. Hélène leur apprend aussi des contines. Ils ont souvent beaucoup de facilité pour apprendre par chœur. Au bout de quelques minutes c’est tout un groupe qui repart en chantant « Meunier tu dors, ton moulin va trop vite,… Et en faisant des moulinets avec les bras 😀

Quelques images extraites des vidéos que nous retrouverons aussi lors du prochain film « Laos, le temps immobile«